NORMA RAE *** de Martin Ritt

POUR RÉFLÉCHIR/ REVISITER SES CLASSIQUES

AVEC: 

  • SALLY FIELD
  • BEAU BRIDGES
  • RON LEIBMAN

Dans le sud des Etats- Unis, Norma Rae , mère célibataire, s’épuise dans une usine textile où les conditions de travail sont très dures et non réglementées. Jusqu’à l’arrivée d’un militant syndical, ayant pour mission de créer un syndicat au cœur de cette usine, il voit alors en Norma Rae, le porte parole idéal.

Tiré d’une histoire vraie, ce film dépeint avec beaucoup de réalisme les conditions de travail de l’époque. Durant les scènes de travail au sein de l’usine, on a le réflexe de baisser le son tellement le bruit des machines est assourdissant et l’envie d’ouvrir une fenêtre tant l’atmosphère est étouffante.

Malgré une réalisation peut être un peu trop académique et sans surprise, on s’allierait tout de même bien au combat de ce petit brin de femme, interprété avec finesse par Sally Field et de son Pygmalion, Ron Leibman ( qu’ on peut retrouver bien des années plus tard dans le rôle du père de Rachel Green dans la série FRIENDS), qui sous sa casquette de militant ,cache une présence incroyable à l’écran.

PETIT PLUS: Le rôle de NORMA RAE devait être incarné par Faye Dunaway qui préféra s’engager sur un autre projet. Elle dut quand même regretter son choix vu que Sally Field remporta le prix d’interprétation à Cannes et l’Oscar de la meilleure actrice en 1980.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s